La ville de Vinci

1 - Son enfance (1452-1466)

Rien ne prédestinait le fils de Messer Piero, riche notaire de Florence, à devenir un personnage aussi célèbre.

Il naît en effet le samedi 15 avril 1452 vers 22 h 30 d'une liaison entre Messer Piero Fruosino di Antonio da Vinci, notaire, chancelier et ambassadeur de la République de Florence, descendant d’une riche famille de notables italiens et Caterina, fille de paysans pauvres établis à Anchiano, petit village situé près de la bourgade de Vinci (1.1). Enfant illégitime, selon la terminologie en vigueur à l'époque, il est appelé par son prénom de baptême, Lionardo, auquel on ajoutera le nom de son village de naissance : da Vinci.

Après les deux premières années passées près de sa mère dans sa maison d'Anchiano (1.2) encore visible aujourd'hui, Léonard est ensuite élevé à Vinci par son grand-père Antonio, sa grand-mère Lucia et son oncle Francesco. Ils jouent un grand rôle dans son éducation, lui apprenant en particulier à observer la nature en lui répétant souvent « Po l’occhio ! » (ouvre l’œil !).


A partir de dix ans il fréquente la scuola d'abaco, école élémentaire enseignant la lecture, l'écriture et le calcul, ce qui fait que son instruction reste rudimentaire et ne comporte pas en particulier l'étude du grec et du latin, qui constituaient les signes distinctifs des lettrés de l'époque. Il ne les étudiera qu'à l'âge de 40 ans, en autodidacte.

A la mort de son grand-père, en 1464, le jeune Léonard rejoint la famille de son père Messer Piero à Florence. Il dessine déjà des caricatures, façonne en terre glaise des modèles de têtes de femmes et d'enfants et, gaucher non contrarié, pratique l'écriture scapulaire, c'est à dire en miroir de droite à gauche. Aussi lorsqu'en 1466 son père montre plusieurs de ses dessins à son ami le peintre
Andrea del Verrochio, ce dernier est étonné par leur qualité et persuade son père de le faire entrer dans son atelier à Florence.


Retour à la page d'accueil